Attention à la pyrale du buis - Marlens - Site Officiel

Aller au contenu

Menu principal :

Attention à la pyrale du buis

ACTUALITES
    



La pyrale du buis


La Pyrale du buis, qu’est ce que c’est :
La Pyrale du buis, Cydalima perspectalis, fait partie des lépidoptères et plus précisément de la famille des Crambidae. Elle est originaire d’Asie mais elle est désormais présente sur le territoire européen, et en France depuis 2008. C’est une chenille qui ne s’attaque qu’aux feuilles de buis pour se nourrir, causant ainsi de vastes dégâts, voire le dépérissement des buis.

Reconnaître la chenille verte appelée pyrale du buis
Au stade larvaire il est difficile de reconnaître la pyrale du buis. Mais elle devient ensuite une chenille verte très reconnaissable, avant d’évoluer nymphe puis en papillon blanc et brun avec des irisations dorées.

La chenille verte a une tête noire et des stries vertes foncées. On note également la présence de points noirs. La chenille verte du buis, ou pyrale du buis, n’est pas urticante. Elle ne présente donc aucun danger pour l’homme et peut être manipulée sans protection. Vous constaterez également l’apparition de petites toiles, comme des toiles d’araignées, caractéristiques de la pyrale du buis. Ces chenilles deviennent ensuite des papillons de couleur blanche et brune qui volent à proximité des buis dès la nuit tombée. Lorsque vous aurez diagnostiqué la présence de chenilles vertes sur vos buis, n’hésitez pas à prévenir vos voisins détenteurs de buis car il est fort probable qu’ils soient rapidement infestés. Plus ils prendront le problème précocement et plus les chances d’éradications seront élevées.
Lutte et traitement contre la pyrale du buis
La première chose à faire lorsque vous constatez la présence de chenilles vertes dans vos buis, c’est de les retirer manuellement. Au plus vite vous détruirez le maximum de chenilles et au mieux vous faciliterez la lutte contre la pyrale du buis. Mais cette action n’est pas suffisante et il faut aussi traiter contre la chenille de manière biologique.
La lutte biologique est le moyen de lutte le plus efficace.

Le produit à pulvériser est le Bacillus thuringiensis.
Il faut pulvériser sur l’ensemble des buis, idéalement sur et sous les feuilles car les pontes ont lieu sous les feuilles.Il faut renouveler l’opération tous les mois jusqu’à l’hiver. Attention, après le 1er traitement, vous constaterez une amélioration et la repousse des feuilles, mais qui ne résoudra pas définitivement le problème. Le cycle de vie de la pyrale du buis conduit à plusieurs pontes dans l’année. Si vous ne renouvelez pas le traitement, les œufs ou les larves non traitées donneront lieu à de nouvelles invasions de chenilles vertes.
Vous pouvez aussi installer le piège à pyrale du buis : produit à base de phéromones qui attire tous les papillons adultes.
Il permet d’attirer et de piéger les papillons mâles, limitant ainsi leur reproduction. Pour un contrôle optimal, le piège doit être posé tout début avril ; il assurera une surveillance et un piégeage efficaces durant les principales phases de vol de l’insecte. Son utilisation sans eau permet un piégeage à la fois propre et sans maintenance, pour toute la saison.

     

La lutte mécanique contre l’infestation de vos buis
Pour réduire l’attaque des chenilles et dans l’attente d’effectuer un traitement avec le bacille de thuringe, vous pouvez lutter mécaniquement : – Si vos buis sont de petites taille et peu nombreux, il est possible d’envisager une lutte physique en coupant les parties de la plante infestées et en enlevant manuellement les œufs, les chenilles vertes et noires et les chrysalides de la pyrale du buis – Si vous possédez des haies de buis ou des buis de grandes taille, vous pouvez secouer ou frapper vos buis avec un bâton. Les chenilles étant sensibles aux vibrations, elles tomberont au sol. Pour faciliter le ramassage, disposer au préalable un filet ou un tissu au pied de vos buis. Vous pourrez ensuite ébouillanter ou brûler les chenilles. – La mise en quarantaine ou la protection des buis encore sains, vous pouvez utiliser un filet anti-insectes pour protéger vos buis qui ne sont pas encore touchés. De mars à octobre, tant que la présence des papillons est signalée dans votre secteur, vous placez un filet à maille fine sur vos buis. L’usage du même filet placé sur un buis touché fera office de mise en quarantaine et évitera que des papillons nés dans le buis aillent pondre sur les buis voisins.

 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu